Panneau isolant au Mycélium de champignon

Prototype de avatarMatelow-tech | Categories : Materials

L’objet de ce tutoriel est d’expliquer les étapes de construction d’un panneau isolant fabriqué à l’aide d’un champignon de culture ; le mycélium. Ce tutoriel prend un échantillon de construction de 100x50x5cm à partir duquel sont calculés le coût et la durée de construction, qu’il faudra adapter en fonction de son besoin.

License : Attribution (CC BY)

Introduction

Lors de notre tour de l’Atlantique à la voile en tant que low-tech explorers, nous avons rencontré l’association Critical Concrete à Porto. Nous avons pu y découvrir différents travaux autour de l’habitat low-tech, en particulier deux types d’isolants bio-sourcés utilisant des matériaux de récupération. Le choix de ce type d’isolant peut s’avérer pertinent et peu coûteux lors de l’isolation d’un bâtiment et même à plus petite échelle pour un four ou un thermos par exemple.

Materials

-Plants de champignon résistants à la contamination dans un environnement non stérilisé:

Plants de Pleurotus Ostreatus à 7.5% de masse du substrat mouillé.

(par exemple : pour 4kg de substrat, 300g de Pleurotus Ostreatus)


-Substrat : carton pasteurisé (bouilli pendant 1.5h par pièces de 15x15cm)

(on peut également utiliser de la paille, qui se révèle moins efficace d'après une étude réalisée par Critical Concrete à Porto).


-Additifs : Maïzena (farine de maïs) à 10% de masse du substrat mouillé.

(par exemple : pour 4kg de substrat, 400g de Maïzena).

Les glucides contenus dans la farine de maïs permettent de stimuler la pousse en nourrissant les plants de champignons.


-Sucre, graines de raisins, calcium pour nourrir correctement le champignon et réguler le pH.


Tools

- Marmite de grande taille (50L)

- Contenant pour mélanger (50L)

- Moule en plexiglas (100x50x5cm) pouvant supporter une chaleur de 80°C

- Balance de précision

- étuve à 80°C

Step 1 - Pasteurisation du substrat

Cette étape est une méthode pour réduire le nombre de bactéries dans le substrat et les additifs pour favoriser le développement des plants de champignons.

Pour le carton, on découpe des pièces de 15x15cm qu'on fait bouiller dans l'eau pendant 1h30.

Step 2 - Nettoyage de l'environnement de travail

Travailler avec de la culture de champignon nécessite de porter une attention particulière à l'hygiène, pour éviter le pourrissement du substrat lors du développement du champignon.


Utiliser dans gants réutilisables et nettoyer avec de l'alcool à au moins 70%, toutes les surfaces avec lesquelles l'on va travailler comme le moule, les outils et tous les contenants.

Step 3 - Essorage et refroidissement du substrat

Après l'étape de pasteurisation, on laisse refroidir le substrat car la pousse du champignon dans un substrat trop chaud pourrait induire la croissance de nouvelles bactéries nocives.

(On veut une température inférieure à 25°C et supérieure à 20°C).


Le substrat sortant de l'eau bouillante, il est également nécessaire de l'essorer pour réguler la quantité d'eau dans le carton. Pour ce faire, on étale les bouts de carton sur une plaque désinfectée et on les presses avec des gants à la main jusqu'à ce que le carton ne soit plus saturé en eau. Cette étape étant à l'air libre, il faut être relativement rapide pour limiter la contamination de l'air favorisant le développement de bactéries. On place rapidement les bouts de carton essorés et refroidis dans des boîtes fermées et désinfectées en attendant l'étape d'incubation.

Step 4 - Conditions de croissance du champignon

Le croissance des plants de champignon nécessite des conditions de température et d'humidité particulières pour être optimale.

On doit maintenir une température entre 20 et 25°C, (25 étant l'optimal).

Associé à un taux d'humidité de l'air de 65%.

Step 5 - Incubation des champignons dans le substrat

Dans le moule préalablement désinfecté, on installe différentes couches alternant substrat et plants de champignon

Comments

Draft