Difference between revisions of "Leviers d'aide au déplacement d'un fauteuil roulant"

(Cette version a été marquée pour être traduite)
Line 2: Line 2:
 
|Main_Picture=Leviers_d'aide_au_déplacement_d'un_fauteuil_roulant_Fauteuil.jpg
 
|Main_Picture=Leviers_d'aide_au_déplacement_d'un_fauteuil_roulant_Fauteuil.jpg
 
|Licences=Attribution (CC BY)
 
|Licences=Attribution (CC BY)
|Description=<translate>Ces leviers en bois permettent d'augmenter les aptitudes d'un fauteuil roulant. Le déplacement devient possible sur sol meuble car l'effort est réduit du fait de la longueur des leviers et de leur auto-serrage. Le principe repose sur deux plaques en bois qui pivotent sous l'effort de poussée et collent un patin de frein sous la main courante. Plus on force et plus le patin se colle et donc ne glisse pas (on n'a pas besoin de serrer la main). Par contre, quand on ramène les leviers en arrière, le patin glisse librement et le fauteuil peut avancer sur sa lancée. On peut aussi freiner via le petit levier en plastique, voir même reculer. Selon la position de l'élastique gris : l'auto-serrage peut être supprimé. Non utilisés, les leviers sont horizontaux et l'utilisateur peut juste utiliser les mains courantes (déplacement en intérieur par exemple). Dès qu'il doit forcer (montée ou sol meuble) il a juste à reprendre les leviers. Diverses améliorations sont possibles, mais cette version de base permet déjà des déplacements extérieurs qui seraient sinon impossibles (ou du moins préjudiciables pour les articulations). Il y a un brevet libre d'utilisation pour les détails complémentaires et figures :  
+
|Description=<translate><!--T:1-->
 +
Ces leviers en bois permettent d'augmenter les aptitudes d'un fauteuil roulant. Le déplacement devient possible sur sol meuble car l'effort est réduit du fait de la longueur des leviers et de leur auto-serrage. Le principe repose sur deux plaques en bois qui pivotent sous l'effort de poussée et collent un patin de frein sous la main courante. Plus on force et plus le patin se colle et donc ne glisse pas (on n'a pas besoin de serrer la main). Par contre, quand on ramène les leviers en arrière, le patin glisse librement et le fauteuil peut avancer sur sa lancée. On peut aussi freiner via le petit levier en plastique, voir même reculer. Selon la position de l'élastique gris : l'auto-serrage peut être supprimé. Non utilisés, les leviers sont horizontaux et l'utilisateur peut juste utiliser les mains courantes (déplacement en intérieur par exemple). Dès qu'il doit forcer (montée ou sol meuble) il a juste à reprendre les leviers. Diverses améliorations sont possibles, mais cette version de base permet déjà des déplacements extérieurs qui seraient sinon impossibles (ou du moins préjudiciables pour les articulations). Il y a un brevet libre d'utilisation pour les détails complémentaires et figures :  
 
https://patents.google.com/patent/EP2889023A1/fr
 
https://patents.google.com/patent/EP2889023A1/fr
 
https://patents.google.com/patent/EP2889023A1/en</translate>
 
https://patents.google.com/patent/EP2889023A1/en</translate>
Line 24: Line 25:
 
|Step_Picture_01=Leviers_d'aide_au_déplacement_d'un_fauteuil_roulant_IMG_5768.JPG
 
|Step_Picture_01=Leviers_d'aide_au_déplacement_d'un_fauteuil_roulant_IMG_5768.JPG
 
|Step_Picture_02=Leviers_d'aide_au_déplacement_d'un_fauteuil_roulant_IMG_5770.JPG
 
|Step_Picture_02=Leviers_d'aide_au_déplacement_d'un_fauteuil_roulant_IMG_5770.JPG
|Material=<translate>Planches de bois. Vis. Élastique. Tige filetée de 12 mm, boulons et rondelles (version de base). Patin de frein de vélo (récent ou bien souple... mais, on peut aussi faire des entailles dedans à la scie pour une meilleure adhérence sur la main courante) sinon morceau de pneu ou de chambre à air. Si le patin glisse quand on force, c'est que l'angle que prend le patin quand les planches pivotent est trop faible pour créer l'auto-serrage sous l'effort. Il faut alors augmenter cet angle en déplaçant la fixation du patin.</translate>
+
|Material=<translate><!--T:2--> Planches de bois. Vis. Élastique. Tige filetée de 12 mm, boulons et rondelles (version de base). Patin de frein de vélo (récent ou bien souple... mais, on peut aussi faire des entailles dedans à la scie pour une meilleure adhérence sur la main courante) sinon morceau de pneu ou de chambre à air. Si le patin glisse quand on force, c'est que l'angle que prend le patin quand les planches pivotent est trop faible pour créer l'auto-serrage sous l'effort. Il faut alors augmenter cet angle en déplaçant la fixation du patin.</translate>
|Tools=<translate>Scie. Perceuse. Éventuellement colle bois pour renforcer l'ensemble.</translate>
+
|Tools=<translate><!--T:3--> Scie. Perceuse. Éventuellement colle bois pour renforcer l'ensemble.</translate>
 
}}
 
}}
 
{{ {{tntn|Separator}}}}
 
{{ {{tntn|Separator}}}}

Revision as of 09:37, 15 February 2019

Prototype de avatarRoland PELISSON | Categories : Health

Ces leviers en bois permettent d'augmenter les aptitudes d'un fauteuil roulant. Le déplacement devient possible sur sol meuble car l'effort est réduit du fait de la longueur des leviers et de leur auto-serrage. Le principe repose sur deux plaques en bois qui pivotent sous l'effort de poussée et collent un patin de frein sous la main courante. Plus on force et plus le patin se colle et donc ne glisse pas (on n'a pas besoin de serrer la main). Par contre, quand on ramène les leviers en arrière, le patin glisse librement et le fauteuil peut avancer sur sa lancée. On peut aussi freiner via le petit levier en plastique, voir même reculer. Selon la position de l'élastique gris : l'auto-serrage peut être supprimé. Non utilisés, les leviers sont horizontaux et l'utilisateur peut juste utiliser les mains courantes (déplacement en intérieur par exemple). Dès qu'il doit forcer (montée ou sol meuble) il a juste à reprendre les leviers. Diverses améliorations sont possibles, mais cette version de base permet déjà des déplacements extérieurs qui seraient sinon impossibles (ou du moins préjudiciables pour les articulations). Il y a un brevet libre d'utilisation pour les détails complémentaires et figures : https://patents.google.com/patent/EP2889023A1/fr https://patents.google.com/patent/EP2889023A1/en

Difficulty
Medium
Duration
2 hour(s)
Cost
5 EUR (€)
Other languages:
français
License : Attribution (CC BY)

Materials

Planches de bois. Vis. Élastique. Tige filetée de 12 mm, boulons et rondelles (version de base). Patin de frein de vélo (récent ou bien souple... mais, on peut aussi faire des entailles dedans à la scie pour une meilleure adhérence sur la main courante) sinon morceau de pneu ou de chambre à air. Si le patin glisse quand on force, c'est que l'angle que prend le patin quand les planches pivotent est trop faible pour créer l'auto-serrage sous l'effort. Il faut alors augmenter cet angle en déplaçant la fixation du patin.

Tools

Scie. Perceuse. Éventuellement colle bois pour renforcer l'ensemble.

Step 1 -

Comments

Published